B461f8726a8f476a513ae14b3eeef268f5c7976b
564aeda12d121c14f55188970819a6606e7e18f2
Fermer
cinéma

Arras Film Festival : partager les cinémas

3d0434791ff05636efbb1e1095acfb3536267c4d
23 éditions déjà d'un regard attentif vers toutes les cinématographies, particulièrement celles trop peu visibles sur les écrans, notamment européennes. Le festival n'en finit pas de dénicher des pépites, partager des paillettes et ouvrir les regards.

S'il satisfait avec autant de constance que de brio aux exigences d'un grand festival en proposant nombre d'avant-premières et de moments de rencontre avec des cinéastes, acteurs ou producteurs et une programmation grand public ouverte à l'époque, ce n'est pourtant pas là qu'il faut chercher les plus grandes qualités de l'Arras Film Festival. Curieux de longue date des cinémas du monde entier, le rendez-vous creuse depuis des années le sillon d'un attention particulière aux réalisations européennes et notamment d'Europe de l'Est. En ouvrant des fenêtres sur des réalisateurs et des films trop rarement présents dans les circuits de distribution français, le festival constitue une caissse de résonnance unique pour des œuvres souvent invisibles pour les spectateurs. Au fil d'une sélection affinée par des années de pratique, Arras Film Festival concentre un panorama unique de la création contemporaine dans les sections Découvertes européennes, Visions de l'Est mais aussi Cinémas du monde largement en prise avec les questionnements du monde. Sans oublier une compétition relevée qu'un jury présidé par Thomas Lilti a pour charge de départager. Oeuvres tour à tour fortes, impertinentes, inventives, drôles ou cruelles mais toutes traversées d'une même exigence se combinent dans une édition riche de 110 films. Valérie Donzelli en invitée d'honneur de cette année vient partager une masterclass, le public est invité à piocher parmi les avant-premières (L'astronaute, Annie Colère, C'est mon homme, En plein feu, De grandes espérances, Nos frangins, Le torrent, Toi non plus tu n'as rien vu...) et les jeunes spectateurs ne sont pas en reste grâce à des projections dédiées. Une carte blanche à l'occasion des 70 ans de la revue Positif permet de (re)découvrir une sélection d'oeuvres et, d'une reine à l'autre, un parcours Victoria, une reine, un empire éclaire, au travers de 12 films, le règne de la souveraine. Le festival arrageois, dont la longévité et la fréquentation disent toute la qualité, demeure plus que jamais un des rares rendez-vous à savoir conjuguer l'exigeant et le populaire, pour la plus grande chance du territoire, des films et des spectateurs. A partager sans modération.

Publié le 03/11/2022 Auteur : Guillaume B.

Arras Film Festival, 23ème édition du 4 au 13 novembre à Arras arrasfilmfestival.com


Mots clés : festival