F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
A27c0984bf9d54ef3ca6b025c2c2797abd465c24
058438b1925f6aedc16ab5e4a7bcb7b1b9b2a83b
6c918e4926ec480503c5127151fadd9af880e61d
64b29b19fa7c9d0324575fec6b32365607d451b6
Fermer
théâtre

Cités éclairées

21a715bcbe4c84c7343769f5e52c0e7a508aae98

Déjà dix ans qu'entre la Maison de la Culture de Tournai et le Prato, les artistes et les publics circulent au gré d'un partenariat qui prend aujourd'hui les accents d'une vieille amitié. Circulons et le PLÔT (projets Interreg) ont accompagné bien des spectacles et des aventures artistiques.

Pour fêter cet anniversaire, diffuser et infuser le cirque dans les villes, rendre une place aux chapiteaux et fêter des affinités et des compagnonnages dans toute la métropole et au-delà, le Prato a pris son bâton de pèlerin, réuni les bonnes volontés, battu le rappel des artistes, continué à militer pour l'implantation de chaîteaux dans les centres urbains et donc concocté un bien beau temps fort de rentrée. Des Toiles dans la ville, comme une façon aussi de rendre au cirque une visibilité peut-être étouffée par la pluridisciplinarité et le mélange, et une manière de rendre tangible le maillage d'amitiés, de partenariats et de complicités entre le Prato et bien des partenaires eurorégionaux. Plus de vingt figurent au programme de ce parcours festif qui, outre les spectacles se décline aussi sous la forme de stages, d'atelier et d'ouvertures à tous les publics qu'ils soient en difficulté sociale ou scolaire. Le 21 octobre, une journée de rencontre se penchera sur la question : quelle(s) place(s) pour quel(s) cirque(s) ? en lien avec le réseau Territoires de cirque (association regroupant les 10 pôles cirques français).

Cœur de cette proposition de début d'automne, les spectalces seront nombreux, variés et de grande qualité, quelque soit leur format. Entre Les Polyamide Sisters des Fées Railleuses (à la Gare Saint-Sauveur), K Boum de la Cie AOC (au Prato et à Saint-Sauveur), le Chant du dindon de la Cie Rasposo, l'accueil du trio de Trottola avec Volchok (à la maison de la culture de Tournai), l'équilibrisme de Ca bouge mais ça tient de Mahmoud Louertani (à la maison Folie Beaulieu de Lomme), le retour de l'irrésitible clown-ogre Boudu de Bonaventure Gacon (à l'espace culture de Lille 1) ou encore la venue de Catherine Germain et sa drôle de conférence sur l'origine de l'homme au Zeppelin et le charme distillé par Circo Aereo dans Une séance peu ordinaire (entre Halluin Lille et Roubaix), les amateurs auront de quoi faire et les autres autant d'occasions de se laisser séduire. Outre la joyeuse conjonction d'énergie réunie autour des confrères du Prato, bel exemple de projet commun et partagé, c'est donc sous les chapiteaux et dans les yeux des spectateurs que brilleront ces toiles urbaines. Prélude à un retour plus régulier des chapiteaux dans le cœur des villes ? On en rêve déjà...

Publié le 06/09/2011 Auteur : Guillaume B.

Les Toiles dans la ville
Du 18 septembre au 3 novembre
Le Prato sera à la Gare Saint-Sauveur du 12 au 16 et du 21 au 23 octobre
Ne manquez pas non plus les derniers jours (jusqu'au 18 septembre) de l'exposition Le journal d'un quelqu'un de Gilles Defacque au Muba de Tourcoing !
www.leprato.fr
www.territoiresdecirque.com


Mots clés : théâtre