F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
A27c0984bf9d54ef3ca6b025c2c2797abd465c24
058438b1925f6aedc16ab5e4a7bcb7b1b9b2a83b
6c918e4926ec480503c5127151fadd9af880e61d
64b29b19fa7c9d0324575fec6b32365607d451b6
Fermer
classique

Didon, Enée, Tom et Astrée

1b7de0b97d5cac6bcdea4db98acb6f7c9cf60efe
Conjuguant les talents, l'Opéra de Lille accueille l'oeuvre de Purcell et la rencontre du Concert d'Astrée et de la Cie Peeping Tom.

Pour porter sur scène la rencontre entre un Enée fuyant Troie ravagée et pas encore parvenu sur les terres italiennes, c'est dans la combinaison du savoir-faire minutieux d'Emmanuelle Haïm, des musiciens du Concert d'Astrée et de l'inventivité formelle des artistes de Peeping Tom (qui participent à leur première mise en scène d'opéra) que cette relecture trouve son graal. A la précision musicale répond l'audace scénique pour une version inédite du chef d'oeuvre baroque que prolongent des échos électroniques signés Atsushi Sakaï pour emmener, au fil d'une proposition transversale, l'opéra et le public vers l'universel. Plus de querelle des classiques et des modernes, mais une harmonie féconde.

Publié le 01/12/2021 Auteur : Guillaume B.

Didon et Enée les 3, 4, 6, 7, 9 et 10 décembre à l'Opéra de Lille, place du théâtre opera-lille.fr


Mots clés : Opera de lille