F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
A27c0984bf9d54ef3ca6b025c2c2797abd465c24
058438b1925f6aedc16ab5e4a7bcb7b1b9b2a83b
6c918e4926ec480503c5127151fadd9af880e61d
64b29b19fa7c9d0324575fec6b32365607d451b6
Fermer
théâtre

Femmes en scène

Bf746678745e1cb551a3b6663cb5a8adca919869

Parce que le théâtre, le clown et le burlesque ne sont pas qu'une affaires d'hommes (non mais !), le Prato consacre une semaine de programmation à celles qui, sur les planches, font joliment vivre des univers singuliers et des ambiances attachant

« Un défilé de sacré bonnes femmes qui n'ont pas froid aux yeux », dixit l'équipe du Prato. On ne pourrait pas mieux dire. Détailler les rendez-vous proposés dans de ce temps fort intitulé « Elles en rient encore », c'est un peu faire le catalogue de ce qui se fait de mieux dans le genre. Les confirmées viennent donner un coup de pouce aux émergentes et tout ce petit monde bouillonne ensemble d'une joyeuse créativité. De Janie Follet et son étonnant solo Moi y'a une chose que je ne comprends pas, c'est la beauté à Michèle Guigon et sa promenade musicale jusqu'à l'audace cinématographique de Dominique Abel, Fiona Gordon et Bruno Romy dans Rumba, l'Antignone clownesque de Adèll Nodé-Langlois sans oublier le tour de chant décalé d'Edith et Régine, il y a là largement de quoi dérider les plus esprits les plus chagrins.

Qu'on ne s'y trompe cependant pas, s'il est beaucoup question de rire, on sait aussi y être plus sérieux, Marie Boitel et Adeline-Fleur Baude, dans une mise en scène de François Godart, s'empareront ainsi des récits de femmes de Nous avons tous la même histoire de Dario Fo et Franca Rame. Du théâtre engagé non dénué d'humour que prolongera l'expérience de Ventoline Becker la clownesse qui se rêve une vie héroïque dans Je n'examinais rien, j'espérais l'impossible, et les lectures de textes de Gilles Defacque par Elisabeth Legillon. Furieusement généreux, l'ensemble explore de nombreuses pistes et montre, le temps d'une semaine, que les femmes ont aussi leur mot à dire sur scène ou  ailleurs et que derrière le nez rouge, tout ce qui compte, c'est le talent. Ça tombe bien, les découvertes auxquelles vous convie le Prato n'en manquent pas.

Publié le 28/04/2009 Auteur : Guillaume B.

Elles en rient encore
Du 4 au 9 mai au Prato
6, allée de la Filature à Lille
Tél.03.20.52.71.24
www.leprato.fr


Mots clés : théâtre