E3053d11193e4bf350de9a234f18482917bb491d
71f77b38251411053612b95088c02c2140be0eda
Fermer
cinéma

La ritournelle

8c3cec6f9c9bdae5ad05714ba96eec5ce1b6f7fd

Eleveurs de bovins de qualité dans la campagne normande, Xavier et Brigitte vivent seuls depuis que leurs enfants ont quitté la maison. Ennuyée par une maladie de peau tenace, Brigitte ne sait comment la traiter. Quand elle croise Stan venu avec des amis faire la fête dans la fermette voisine, Brigitte décide d'en profiter pour s'offrir un séjour à Paris, sous prétexte d'aller consulter un spécialiste des affections de la peau. Peu à peu, Xavier finit par douter des raisons de ce voyage...

Marc Fitoussi retrouve Isabelle Huppert après Copacabana pour une parabole sur l'usure de l'amour. Finement écrit et tout aussi finement interprété, le film, plus qu'un énième regard sur le passage du temps et la tentation de l'adultère, constitue aussi un joli portrait de femme. Défendue et incarnée avec ce qu'il faut d'enthousiasme et de naïveté par Isabelle Huppert, Brigitte le Canu y gagne en universalité. Autour d'elle, Darroussin incarne le bon sens paysan touché par la grâce (très jolie scène de rencontre avec le métier de son fils) et Michael Nyqvist la singularité attirante. Fitoussi en montrant plutôt qu'en expliquant fait l'économie de dialogues convenus au profit d'échanges très quotidiens, préférant laisser les yeux et les corps de ses acteurs s'exprimer. Un film presque ordinaire sans lourdeurs, ni facilités qui doit beaucoup à son casting et à son scénario plus qu'à sa réalisation.

Publié le 11/06/2014 Auteur : Guillaume B.


Mots clés : cinéma