F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
Fermer
loisirs

Les Turbulentes, déjà 10 ans

Fca55440657d8285657448f77ac267d6786c3f25

Démarrées comme une proposition originale avec l'envie d'accentuer un travail de territoire fort et autour d'une thématique peu exploitée, les Turbulentes naissaient en 1999. Sortis des salles, les spectacles en devenaient moins intimidants, plus conviviaux et plus ouverts.

Depuis, le succès de la manifestation ne s'est jamais démenti, porté par une équipe de passionnés motivés qui, en plus de l'évènement, font aussi vivre un lieu résolument singulier. Outre le travail accomplit toute l'année autour du Boulon, c'est à travers les Turbulentes, rendez-vous devenu incontournable dans la région (et au-delà !), que se cristallise une grande partie de l'effort de programmation mené par Virginie Foucault et ses acolytes. Pour preuve, cette année, le festival accueille pas moins de 30 compagnies sur deux jours  de spectacle. Largement de quoi s'en mettre plein les yeux en famille et dans la bonne humeur. Rendez-vous ce week-end à Vieux-Condé pour des spectacles tous azimuts !

 Sortir : D'où viennent les Turbulentes ?

p7 turbulentes 4 - crédit photo Alain Chambaretaud.jpgDelphine Duong, chargée de communication du Boulon :
À l'origine, il y a une association, née en 1993, laquelle organisait des rendez-vous autour de la danse, du théâtre ou de la musique dans l'espace Boris Vian, un ancien cinéma rénové. Petit à petit est née une envie de travailler autour d'une programmation plus complète pour rayonner sur tout un territoire accueillir le public du pays de Condé. Mais malgré les efforts accomplis, pousser les portes d'un théâtre reste encore une démarche parfois compliquée, d'où l'idée d'amener le spectacle dans la rue, où tout le monde peut en profiter sans complexes. C'est ainsi qu'en 1999 sont nées les Turbulentes, autour, à l'époque de 8 spectacles proposés sur un après-midi.

Sortir : Et depuis, le rendez-vous a grandi ?

D. Duong :
En effet, chaque année nous avons essayé de faire des propositions nouvelles et différentes. Notre travail de programmation annuel s'étoffant, nous avons, en 2002 pu intégrer Le Boulon, une ancienne friche industrielle de 3500 m2 qui nous a permis d'accueillir des spectacles qui, jusque-là, ne pouvaient pas rentrer sur la petite scène de l'espace Vian. C'est autour de ce moment-là que nous avons choisi de nous tourner plus résolument vers les arts de la rue et de la piste. Parallèlement, le festival a grandi et nous présentons aussi des créations fabriquées au Boulon dans le cadre des résidences organisées pour permettre aux compagnies de travailler leurs spectacles. Nous organisons aussi des rencontres régulières entre les artistes présents sur notre site et les habitants, en lien ou non avec les ateliers amateurs organisés tout au long de l'année.

Sortir : Quelle lest la place du festival dans le travail de programmation annuel ?

p7 Turbulentes 1 - crédit photo Théâtre Attrape (3).jpgD. Duong :
Les Turbulentes sont à la fois notre navire amiral et la concrétisation du travail de l'année. Sur les 30 spectacles accueillis cette année, 8 ont ainsi fait l'objet d'une résidence chez nous. Il est important pour nous d'accompagner les compagnies en terme de diffusion et de résidence, nous essayons de leur offrir les conditions les plus propices pour qu'elles puissent avancer et créer. Avec le temps, le festival est devenu fédérateur et il s'est bien ancré localement grâce à un travail collectif avec les services de la ville et de nombreux bénévoles. Artistiquement, nous nous attachons à présenter ce qui se fait de nouveau, d'original et d'inventif en matière d'arts de la rue. Ca demande de voir beaucoup de spectacles mais c'est passionnant.

Sortir : Des coups de coeur dans la programmation de cette année ?

D. Duong :
Nous accueillons un duo de pantomimes japonais Sivouplait dans un spectacle plein de poésie, l'espagnol David Moreno propose pour sa part l'étrange concert d'un pianiste suspendu à la verticale et sur le piano duquel sont projetées des images. La compagnie Carabosse proposera de son côté une installation autour du feu dans un vaste espace vert et qui promet d'être magnifique, tout comme le spectacle de clôture, Babel du Théâtre Attrape qui se jouera dans la nuit du 2 mai sur un vaste échafaudage mis en lumière.

Publié le 28/04/2009 Auteur : Guillaume B.

Turbulentes 2009
Les 1er et 2 mai de 15h à minuit à Vieux-Condé
Entièrement gratuit
Tél.03.27.30.35.40
www.lesturbulentes.com
contact@leboulon.fr


Mots clés : loisirs