00803123b03b978db83ca79664e9a1dcd62d23e3
B48a8881ae23037f171c6054116bc0b17c956572
Fermer
cinéma

The son

E3e673da398dbd16b9b15a6f4289ddc19794f6d3
Peter, remarié et père d'un nouveau-né, reçoit un soir la visite de son ex-femme : Michael, leur fils de 17 ans n'est plus allé au lycée depuis un mois. Alors que l'adolescent revient vivre chez lui, Peter tente de renouer les liens avec son fils et de comprendre le malaise qui l'étreint.

Après The Father, Florian Zeller adapte un nouveau sa propre pièce cette fois autour de la période troublée de l'adolescence. Si le fils forme le cœur du film, c'est à travers les yeux de son père que Zeller invite à le regarder, questionnant la distance qui s'installe entre l'enfant rieur et aimant qu'il fût et le jeune homme distant et pétri de doutes qu'il est devenu. À ce jeu-là , Hugh Jackman s'en tire plutôt bien face à un Zen McGrath dont la fragilité tient aussi à son personnage. Le film, pourtant, ne parvient jamais à porter la même force que The Father (qui devait beaucoup à son interprète Anthony Hopkins, présent aussi pour questionner le rapport filial de Peter avec son propre père). En cause une réalisation très sage qui ne s'affranchit jamais de son inspiration théâtrale et une écriture maladroite qui laisse trop vite entrevoir ce que cachent les rideaux narratifs que Zeller déploie devant le personnage de ce fils, insaisissables de tous et de lui-même. Dommage que le film préfère l'émotion d'une scène finale gratuite à la densité d'un propos qui se suffit à lui-même. Le mal-être adolescent et l'incapacité des adultes à le mesurer méritaient mieux.

Publié le 01/03/2023 Auteur : Guillaume B.

En adaptant une nouvelle fois sa propre pièce, Zeller se montre percutant qu'avec son premier essai. Remplacer Hopkins était une gageure, surtout en allant chercher une émotion inutile.

 

Film de Florian Zeller avec Hugh Jackman, Laura Dern, Vanessa Kirby, Zen McGrath. Durée : 2h03.


Mots clés : drame famille adolescence