F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
A27c0984bf9d54ef3ca6b025c2c2797abd465c24
058438b1925f6aedc16ab5e4a7bcb7b1b9b2a83b
6c918e4926ec480503c5127151fadd9af880e61d
64b29b19fa7c9d0324575fec6b32365607d451b6
Fermer
expos

Tripant tryptique !

44ecdee658a7c89d5e4f352b4a090acc393d369c

Après un très beau temps fort autour d'Eugène Leroy, le Muba tourquennois accueille trois expositions concomittantes. L'occasion d'un parcours aussi éclectique que savoureux, du moderne au classique, en passant par l'inclassable.

C'est un joli point d'orgue au travail effectué par le NRW Kultursekretariat (secrétariat à la Culture de Rhénanie du Nord Westphalie), l'exposition Franchement énervé ! clôt le cycle de collaborations entamé en 2008 entre la cette région allemande et plusieurs structures françaises. Au fil de ces années, des échanges d'artistes ont amené Français et Allemands à élargir leurs horizons, sans aucune obligation de production artistique. Pour la première fois, les oeuvres nées de ces échanges entre les 14 artistes sont regroupées dans l'exposition du MUba. Difficile de résumer l'ensemble des propositions mais entre les portraits photographiques d'Antoine Petitprez (dos au sujet l'artiste, photographie crâne rasé et naisssance des épaules), le slogan maison (« Arbeit schnick schnack ! ») ou la vidéo de nettoyage de plaques à la mémoire de disparus de l'Holocauste de Régis Perray, les photos d'une nature à la présence quasi palpable de Thomas Mohren ou les images étonnantes du Metaphorical staircase (et de ses chutes) ou son travail plus psychédélique sur Herbes à chats de Freya Hattenberger, le visiteur est happé, interpellé ou emmené dans des univers artistiques forts, attachants et contemporains. Une exposition à l'image de sa démarche : passionnante.

web Muba.jpgQuelques pas plus loin, Corps dévoilé invite à une parcours dans l'histoire de l'art via le prisme de la représentation de la nudité. Photographies ou peintures expose les rapports entre le nu, l'artiste et l'oeuvre d'art. De Picasso à Rodin, Eugène Dodeigne, Manet, Victor Mottez ou Charles Roussel, le parcours invite à (re)découvrir la représentation de la nudité – jusqu'à l'abstrait - et ses implications. Une excursion pertinente, évocatrice et documentée au travers d'oeuvres soigneusement choisies dans les collections éclectiques du Muba et mises en relation avec des œuvres venues de nombreux musées et collections.

À l'étage, ouvrez grand les mirettes, c'est un clown qui vous accueille. Gilles Defacque, charismatique trublion et sémillant leader du Prato s'est vu confier les clefs de deux salles pour y exposer son Journal d'un quelqu'un, compilation hétéroclite et donc passionnante de dessins, notes, textes ou photos. Un voyage saisissant et original dans l'univers de Gilles Defacque. Une vrraie belle démarche artistique qui déborde largement la simple marotte. L'artiste « ému et ravi » de voir son travail exposé s'y révèle d'une créativité tous azimuts. Le parcours personnel rejoint la démarche artistique quand croquis, photos ou textes se mêlent et se répondent dans une prolongation d'un travail de clown à ne pas manquer. « C'est comme une création, juste avec des moyens différents » résume l'intéressé. Montez ces quelques marches pour aller plus loin encore découvrir un Defacque inédit. Du bonheur en art !

Publié le 31/05/2011 Auteur : Guillaume B.

Franchement énervé !
Le corps se dévoile
Journal d'un quelqu'un
Jusqu'au 19 septembre au Musée des Beaux-Arts de Tourcoing (Muba)
2, rue Paul Doumer à Tourcoing
www.muba-tourcoing.fr


Mots clés : expos