7376d264aec80f40deb2df5b67d546107731f077
1b172939ffa92d5ddf4946539aca9f723ebeed87
Fermer
classique

La Tragédie de Carmen

 La Tragédie de Carmen  (2022)
Il y a Carmen. Et il y a la Tragédie de Carmen, créée en 1981, par la rencontre de Jean-Claude Carrière, Peter Brook et Marius Constant autour de l’opéra de Bizet. Le Théâtre Impérial de Compiègne en propose sa version, mise en scène par Florent Siaud pour quatre chanteurs, deux comédiens et l’excellent ensemble instrumental Miroirs Étendus.

Il s’agit bien d’une version resserrée du célèbre opéra sublimant la quintessence de l’histoire de l’ensorcelante bohémienne. Dans un décor minimaliste et des costumes intemporels, la tragédie se joue entre Micaëla, Escamillo, Don José et la belle andalouse. Portés par la quinzaine de musiciens de l’Ensemble Miroirs Étendus dirigés par Fiona Monbet, les chanteurs font vivre le drame à sa plus haute intensité. Le baryton Thomas Dolié campe un Escamillo dans toute sa tessiture, le timbre du ténor Sébastien Droy fait vivre un Don José éperdu, tandis que la soprano Marianne Croux joue une Micaëla très convaincante. Quant à la mezzo-soprano Julie Robard-Gendre, par sa diction ciselée et par sa pure beauté vocale, interprète une Carmen flamboyante. Une Tragédie très intense bien loin des clichés et des espagnolades.

Publié le 12/10/2022


Mots clés :