7376d264aec80f40deb2df5b67d546107731f077
1b172939ffa92d5ddf4946539aca9f723ebeed87
Fermer
théâtre

Lazzi

Lazzi (2022)
Un spectacle touchant qui célèbre l'amitié, ses rêves, ses souvenirs et sa poésie.

Être témoin d’une relation grandissante et la coucher sur papier pour créer une pièce sans fondement précis, si ce n’est cette affection mutuelle, telle est l’envie de Fabrice Melquiot quand il écrit Lazzi. C’est en assistant aux répétitions de _J’ai pris mon père sur les épaules_, dont il est l’auteur, qu’il est spectateur de l’amitié naissante entre les comédiens Philippe Torreton et Vincent Garanger. Mue par le désir de retranscrire cette amitié, il prend sa plume et écrit Lazzi, une pièce où l’attachement sincère des deux comédiens se ressentirait sur scène, où l’amitié deviendrait le personnage central de l’histoire. Mais comment faire honneur à l’amitié que se portent Philippe Torreton et Vincent Garanger ? Comment convier le public à en devenir témoin ? _Lazzi_ prend la forme d’une anecdote, part d’une citation de Jean-Luc Godard, d’un souvenir venu du Morvan, de quelques inspirations de films de Jean Rouch, Léos Carax ou Orson Welles. Sujet ambiguë, sujet flottant, _Lazzi_ c’est cette petite pile d’images et de sensations qui se heurtant, finissent par faire un monde. Alors _Lazzi_ évoque la fermeture d’un vidéoclub, le dernier du monde. Deux hommes, liés depuis des années par leur passion cinématographique, subissent ce coup forcé du destin et se retrouvent sans rien d’autre que les souvenirs partagés. Démunis, les deux hommes vont se perdre à la campagne. Mais comment rêver à nouveau quand la réalité semble insurmontable et nous laisse abasourdi ? Ensemble, les deux compères vont se retrouver et se reconstruire... Jusque tard dans la nuit, ils refont leurs rêves, ils refont le monde.

Publié le 12/09/2022