danse

Le Cercle

Le Cercle (2018)
Dans sa nouvelle création pour six danseurs, la chorégraphe explore le mouvement comme un souffle serein, profond et continu. De beauté et de lenteur, de joie retrouvée et de découverte. Partant d'une pièce existante du même titre, Nacera Belaza en développe ici le motif originel sous une forme symphonique qui révèle d'inédites perspectives

Un art de la réécriture, tout de dialogue et d'amplification : la trame initiale dessine de nouveaux contours qui, par-delà les gestes et les corps, portent un regard neuf sur le monde. Un regard toujours renouvelé, toujours au plus près, pour créer « un vide inattendu qui comble toutes nos attentes... Voilà ce que j'ai poursuivi à travers toutes mes pièces, sculpter ce vide, lui donner un corps, le rendre palpable, le partager et enfin le laisser se dissoudre dans l'espace infini de nos corps ». L'art de la réinterprétation comme essence du geste artistique.
Nacera Belaza développe une chorégraphie qui prend sa source dans un cheminement intérieur, une écoute sensible du corps, de l'espace et du vide en soi. Elle tend à valoriser le lien direct entre le danseur et le spectateur.

 

Publié le 09/05/2018


Mots clés :