Ca1397c8797334ba7cc84fec898d617e716b51d9
5438f7ea1c162d9254c25027f376f506ed72ae59
38bb773d31ad13e7f505b5c454a3cde30af6e6db
45c8ab39dd6c1523adc6a5f13e7e58d0f8ff092c
1e7c0a8951217146365c0176d6489c3118869ad1
Aa033162f3d4169e282e1a0a2b5b403dde4e4345
Fermer
danse

NOROROCA

NOROROCA (2021)
Rencontre entre la Norvège et le Brésil. Ou quand les danseurs de compagnie norvégienne Carte Blanche dialoguent avec la chorégraphe Lia Rodrigues. C’est au Brésil, dans la favela de Maré, l’un des plus grands bidonvilles de Rio, qu’est né Nororoca. Les danseurs de Carte Blanche s’y sont installés pour entamer un travail avec la chorégraphe.

 Un échange culturel enrichissant fondé sur un principe de compréhension mutuelle.
Lia Rodrigues a pensé cette création comme une suite à sa pièce Pororoca, dont le titre exprime un phénomène de marée qui se produit lorsque l’eau salée rencontre l’eau douce à l’embouchure du fleuve Amazone. Sans musique, si ce n’est le son de leur respiration ou leurs cris, les danseurs naviguent dans les remous des relations humaines, faits de calme et de fureur.

Publié le 17/05/2021


Mots clés :