danse

‘UWRUBBA

‘UWRUBBA (2020)
Après trois créations, Ali et Hèdi Thabet reprennent le fil là où ils l’avaient laissé : dans l’attirance pour la Grèce et ses mythes, dans les volutes du rebetiko, cette musique grecque aux accents rebelles qui emprunte à la Turquie sa couleur orientale, dans les chants tunisiens et la poésie de René Char.
"Ne te courbe que pour aimer, si tu meurs tu aimes encore"
 

Ils découvrent ce vers issu des Feuillets d’Hypnos, et les voilà partis, avec neuf musiciens, un comédien et sept danseurs sur les traces de Narcisse pour questionner la place de l’artiste face à lui-même, pour traverser les chemins sinueux de notre condition d’acteur et de spectateur.

Publié le 13/02/2020


Mots clés :