F7b4fadbc8e369b12b89aeda1f0d4ef1dc3813f5
C8a7573237263f4b79b384ce6b04d906d2ff3e11
A27c0984bf9d54ef3ca6b025c2c2797abd465c24
058438b1925f6aedc16ab5e4a7bcb7b1b9b2a83b
6c918e4926ec480503c5127151fadd9af880e61d
64b29b19fa7c9d0324575fec6b32365607d451b6
Fermer
concerts

Parcels

Réserver
Parcels (2021)
5 Australiens / 5 titres / 5 tubes voilà une formule qui définirait expressément le sujet. Pour les plus exigeants, Parcels, remarqué par le label parisien Kitsuné, est un quintette de jeunes chevelus aux allures de surfers, qui a réussi à exporter sa « coolitude » et son talent, livrés à petites doses.

Patrick, Louie, Noah, Anatole et Jules, rencontrés sur les bancs du lycée, se sont exilés à Berlin, loin des plages de Byron Bay, pour y humer la grisante liberté artistique et mieux diffuser leur pop radieuse et groovy.

Parcels, croisement intemporel entre Steely Dan, les Bee Gees et Daft Punk, impose, à l’instar des Anglais de Jungle, une vision d’un funk-disco et soft-rock, soigneusement remaniés, adroitement updatés pour ré-enchanter la bande-son d’une nouvelle génération.

Un show coloré, suave et exaltant en perspective.

Parcels a récemment annoncé la sortie de son deuxième album “Day/Night”, le 5 novembre chez Because Music. Enregistré au studio La Frette à Paris, ce double-album a été produit par le groupe lui-même et mixé par James Ford (Gorillaz, Arctic Monkeys), avec des arrangements de cordes signés Owen Pallett. Projet ambitieux de 19 titres, Day/Night inclut les singles ‘Free’, ‘Comingback’ et ‘Somethinggreater’. Nourri de thématiques vastes et propres à chaque membre du groupe, l’album a été imaginé comme la bande originale d’un film imaginaire.

Publié le 06/10/2021